BAILLEUL - 02/04/2006
Concert "Voyages en Guitares"



« VOYAGE EN GUITARES », concert du 2 avril 2006 à Bailleul, j’y étais ! (Enfin, je crois bien.)


Oui, il m’a bien fallu 15 jours pour revenir les pieds sur terre après ce beau Voyage en Guitares du 2 avril 2006. 
C’est surtout après avoir écouté l’enregistrement du concert que je me suis rendu compte que ça avait réellement existé !
Ce n’était donc pas un rêve … ?
Pourtant, tout s’est déroulé pour moi comme dans un autre monde :
La préparation du concert s‘est fait sans anicroches (ce qui est rare !) : les affiches et flyers étaient prêts dans les temps, la promo a super bien marché puisque nous avons bénéficié d’un partenariat de taille avec France Bleu Nord : 2 émissions en direct et en studio, 1 interview enregistré et 2 autres en direct par téléphone, nous n’avions jamais été aussi gâtés.

Les journaux locaux ont bien fait leur travail également : on voit que les concerts des « Guitares de l’Espoir » sont maintenant connus et reconnus, ça fait plaisir.
La veille du concert : Pete Smith et John Buckley arrivent par l’Eurostar comme prévu, pas de retard, pas de grève ni de manif anti-CPE. Dieu serait-il avec nous ?
Qui plus est, les deux anglais sont très sympathiques, ils font des efforts pour comprendre mon Frangliche, et manient un humour britannique très « dé-stressant » (allez savoir pourquoi, je suis toujours stressé avant un concert…)

Le jour J : tout se passe à merveille également : tout le monde est là à l’heure dite : dès 8 heures, Bernard avec sa sono, les copains pour donner le coup de main, la lumière est installée depuis la veille, la salle se prépare comme par magie : sans heurts ni problème de dernière minute. Même pas un grognon qui rouspète. Aurais-je des talents de chef d’orchestre ? Non, j’ai simplement affaire à des gens consciencieux, soucieux de bien faire, et tous « travaillent » dans la bonne humeur. Chapeau les gars (et les filles !)

Après un repas pantagruélique (merci Evelyne et Jacques), l’ambiance est on ne peut plus sympa, même si je sens une certaine angoisse chez quelques musiciens (Jean Marie, c’est de toi que je parle :-)
Les balances-son se font sans problèmes majeurs, il faut dire que Bernard est un chef, il connaît son job. Nous sommes même prêts avant mes prévisions, ce qui nous permet d’ouvrir au public avant l’heure ! (si c’est pas un rêve, j’y comprends rien…)

Et là aussi : incroyable, les gens arrivent, lentement mais sûrement, ils remplissent cette salle que j’ai si souvent imaginée à moitié vide … et bientôt, nous n’avons pas assez de chaises ! (« Pincez-moi », je vous dis !) 400 personnes ! Bon, j’ai fait le malin jusqu’à maintenant en vous disant que j’étais zen, mais il était temps que je respire un peu, ça fait du bien !

Et voilà, le concert commence, je parle dans le micro, les gens applaudissent; les musiciens jouent, et les gens applaudissent, et bissent même… Ce concert n’est pas réel, ça n’est pas possible. Par moments, dans les coulisses, je ferme les yeux et j’ai l’impression que les musiciens jouent pour moi seul, puis j’entends des rires, des applaudissements, des Yahouuuu ! 

C’est donc vrai alors ? 
Ces musiciens qui jouent à merveille, sans « pains », avec le sourire, des morceaux sublimes sans même regarder leurs doigts (5 par main, j’ai compté !) Ils sont réels ? 
Tous se sont surpassés, montrant par là leur désir de participer à notre action au bénéfice des enfants autistes, avec sérieux, application, et toujours le sourire.

Je dois me rendre à l’évidence : je l’avais rêvé ce concert, pendant 6 mois. Mais ce que les bénévoles, les musiciens et le public en ont fait a dépassé mes souhaits les plus optimistes.
Grâce à tous, nous avons vécu un concert de rêve, et nous pourrons offrir 3000 € aux associations pour enfants autistes.

Merci aux luthiers Richard Baudry et Daniel Oger qui ont rehaussé notre concert de leurs œuvres d’art.
Merci aux membres de l’association et les sympathisants pour votre travail.
Merci à Bernard Duriez, notre Mister Sound, et à Michel pour la lumière.
Merci aux « amateurs » : Byron, Martin Pariza, les SuperKlippers et Vincent Mathon, merci aux professionnels : Eric Tamet, le Zik Trio , François Sciortino et le « Pete Smith and John Buckley amazing guitar duet ». Le public ne s’y est pas trompé en vous faisant une standing ovation : vous êtes des Musiciens avec un cœur, les Guitaristes de l’Espoir 2006.

Dominique Verlyck.


John Buckley & Pete Smith


François Sciortino


Zik Trio


Martin Pariza


Eric Tamet

Voir d'autres photos du concert